Newsletter 1: Salon ULM de Blois – 4 et 5 septembre 2010

Barberini Aviation, nouveau distributeur du Shark pour la France était présent sur le stand E20. Grâce au renfort du constructeur, nous avons été en mesure de présenter la maquette du fuselage équipée des nouveaux sièges et d’écrans Skyview aux places avant et arrière. Le prototype, quant à lui, se trouvait dans le même temps sur le salon aéronautique de Magdebourg où une dizaine de clients potentiels ont eu la chance de voler avec le directeur de Shark aero en personne : M. Vladimir Pekar.

Le succès du salon a été assuré par une organisation sans faille et une météorlogie des plus clémentes. Côté Shark, de très nombreux visiteurs nous ont fait part des inquiétudes qu’ils nourissaient sur le programme suite aux communiqués parus dans la presse et sur internet. Je tiens donc à communiquer ici sur les questions les plus fréquemment posées lors de ce salon.

Question 1 : l’activité de production a t’elle repris ?

Barberini Aviation : En atelier, 4 employés spécialistes des composites travaillent à plein temps. Un jeune ingénieur travaille sur le référencement des pièces. Le plan de production se base actuellement sur 10 avions/10 techniciens spécialistes pour l’année 2011. 6 personnes restent donc à recruter dans un futur proche.

Question 2 : quel poids attendez vous ?

Barberini Aviation : notre objectif est de distribuer une machine qui s’inscrive clairement dans la catégorie ULM, soit un poids recherché de 275kg à vide, prêt à voler (hors parachute et avionique) et moins de 300kg équipé.

Question 3 : quel prix ?

Barberini Aviation : nous proposons, en accord avec le constructeur une remise de 15% sur les 10 premiers appareils produits, ce qui conduit à un prix TTC de 130 521,00€ avec verrière teintée, parachute, EFIS avant et arrière etc…(cf liste de prix téléchargeable par ailleurs sur le site).

Le développement d’une machine destinée à bousculer les standards de la catégorie relève autant du défi industriel que de l’artisanat haut de gamme. L’implication du chef de projet est totale, mais rien ne vaut une démonstration par les actes. Autant que vous tous, j’attends maintenant impatiemment la livraison du premier exemplaire de série.

Tours, le 7 septembre 2010

Recent Posts